Notre Histoire

VIGNOBLE FAMILIAL EN BIODYNAMIE

Domaine familial de 50 hectares dans le sud de la vallée du Rhône, près d’Avignon

 

L'Origine de la famille Leperchois

La famille Leperchois est originaire d'un petit village du sud de la Toscane, à une quarantaine de kilomètres de la mer: Santa Croce sull'Arno. Les ancêtres de la famille ont émigré en France, poussés par la crise économique qui sévissait en Italie dans les années 1920. En Italie, les aïeux produisaient des raisins de table et des raisins destinés à la vinification. Une partie de la famille travaillait aussi dans les tanneries de cuir, il y a de cela 3 générations.

La Naissance du Domaine

A son arrivée en France, la famille a pris un nouveau départ. Ils ont commencé par être vignerons pour différents domaines et ont ensuite acquis 3 hectares dans les années 1930. A cette époque-là, les raisins étaient amenés à la coopérative du village. Et c'est en 1974, quand Christian Leperchois a repris le vignoble, qu'il l'a étendu à 9 hectares et a commencé à commercialiser le vin en bouteilles. D'abord, le Côtes-du-Rhône en 1974, puis ensuite le Tavel et le Lirac en 1980. C'est aussi à cette époque-là que le chai a été construit.

Durant les années 1980, Christian a fait l'acquisition de 11 hectares supplémentaires, suivis de 10 hectares dans les années 1990. Depuis les années 1990, la culture biologique est menée sur la totalité du vignoble et en 1997 la certification Ecocert est obtenue. C'est ensuite la quatrième génération, les enfants de Christian, Magali & Fabien qui ont agrandi la surface dans les années 2000 pour arriver aux 50 hectares actuels.

Le nom du Domaine

Au 14ème siècle, la communauté papale vivait à Avignon (Palais des Papes) et la région était surveillée par des gardes italiens à cheval : les Carabinieri. Depuis, le lieu-dit se nomme les “Carabiniers”. Comme la cave a été construite sur l'emplacement d'une ancienne écurie où les Carabinieri gardaient leurs chevaux, la famille a gardé le nom, et le cheval est devenu le symbole du domaine.

Le lieu

Le domaine est situé sur la commune de Roquemaure (Gard), ancien port fluvial sur la rive droite du Rhône. C'est par Roquemaure que partaient au 17ème siècle les vins de la Côte du Rhône dont raffolait le roi. Ce nom était donné aux vins de la rive droite du Rhône et est ensuite devenu Côtes-du-Rhône en intégrant les vins de la rive gauche. Les crus de Tavel et Lirac, crus de la rive droite les plus méridionaux, puisent leur héritage dans les ères secondaires et tertiaires. Leur terroir est composé de couches terrestres datant de plusieurs millions d’années (pliocène) où s’associent sables, colluvions, argile, calcaire et les fameux galets roulés, formés par le retrait de la Mer Méditerranée, l'effondrement alpin et les variations du lit du Rhône.

Le Domaine aujourd'hui

Aujourd’hui, Magali & Fabien sont la 5ème génération à travailler sur le domaine. Fabien a rejoint son père en 2006 en tant que chef de culture et Maître de Chai. Il a converti la totalité des terres en Biodynamie et a obtenu la certification Demeter en 2009. Magali est arrivée en 2013 pour s'occuper de la gestion et des ventes. En 2015, la société Biodynamic Wine est créée pour permettre à Fabien & Magali de gérer le domaine et de commercialiser les vins issus de leurs vignobles.

C'est maintenant eux qui gèrent le domaine et l'équipe. L'équipe est composée de 6 personnes, aidée par des travailleurs saisonniers pour les travaux dans les vignes.

La Philosophie du Domaine

Le domaine a toujours eu une vision tournée vers l’avenir :

  • Viticulture biologique depuis 1990, certification obtenue en 1997 (certification ECOCERT)
  • Viticulture biodynamique depuis 2006, certification obtenue en 2009 (certification DEMETER)
  • Amélioration du chai en cours (agrandissement de l’espace cuverie, stockage et expédition, nouveau caveau de dégustation)

Nous travaillons sur les appellations Tavel, Lirac, Côtes-du-Rhône, Châteauneuf-du-Pape et sur l’IGP Pays d’Oc. Nous vinifions en levures naturelles, sans ajout de produit et sans sulfite. Un réajustement est effectué lors de la mise en bouteille, seulement sur certains produits. Le but est de réduire au maximum les doses de SO², afin de préserver les arômes pour le plus grand plaisir des consommateurs.

La Biodynamie va plus loin que la viticulture biologique :

  • moins d’intrants utilisés dans le vignoble (réduction de l'utilisation du cuivre et du soufre).
  • les seules préparations autres que soufre et cuivre utilisées sont naturelles (tisanes de plantes, silice, bouse de corne).
  • moins voire pas d’intrants utilisés durant la vinification (moins voire pas de sulfites).
  • la philosophie de la biodynamie ressemble à l’homéopathie : apporter aux vignes des tisanes de plantes pour les renforcer et renforcer leurs défenses naturelles à but préventif.
  • être attentif à l’environnement afin d’identifier les meilleurs moments pour traiter les vignes (prévisions météo, observation du vivant, calendrier lunaire).
  • tout est naturel donc aucun risque pour les êtres vivants (vignerons, maîtres de chai, consommateurs).
  • focus sur la santé et la vigueur de la plante et des sols ; biodiversité.
  • vision long-terme : meilleure attention portée au végétal, meilleurs fruits, meilleures vignes = des vins meilleurs !
  • tout comme les grands Chefs, pour qui le secret d’une grande recette, c’est un bon ingrédient, pour nous, un bon vin c’est d’abord et avant tout, un bon fruit.
  • préservation de l'équilibre et valorisation des terroirs : un terroir ne peut pas se créer, d'où l'importance de le valoriser, valoriser sa terre et sa qualité pour ne pas l'appauvrir.
  • "500P" : de la bouse de corne qui est un compost très nutritif que l'on applique sur le sol pour stimuler les racines et nourrir la faune auxiliaire souterraine, qui aide au développement du sol. La croissance racinaire est un élément majeur pour la santé et la qualité de la vigne. L’application de la bouse de corne aide à stimuler la vie microbienne, nécessaire à doter les réserves naturelles des ceps pendant l'hiver.
  • on répand aussi de la "501", autrement dit de la silice de quartz sur le feuillage afin d'aider les plantes à capter l’intensité lumineuse, source de chaleur et la clarté nocturne lunaire. Cela favorise la photosynthèse.

L'Avenir

Le domaine s'agrandit ! L'espace cuverie, stockage, expédition et l'espace caveau vont être agrandis d'ici 2020. Nous aimerions aussi dans le futur acquérir 10 à 15 hectares de vignes au maximum, afin de garder une taille raisonnable (une taille humaine). Ceci nous permettra de continuer à nous concentrer sur la qualité en travaillant la totalité du vignoble en biodynamie dans de bonnes conditions et de garder un management familial.

Notre style : des vins sur le fruit, orientés terroir, issus d'une vinification respectueuse des raisins, des arômes, des terroirs et des hommes.